Les voies périlleuses du journalisme d’investigation en Irak

septembre 17, 2016 • Articles récents, Journalisme spécialisé, Liberté de presse et censure, Media et Politique • by

A la recherche de la vérité

A la recherche de la vérité

L’émergence des nouveaux médias a mis au défi les médias traditionnels qui accaparaient la scène médiatique. Pour garder leur audience, ces derniers ont cherché à offrir à leurs publics un produit médiatique différent : le journalisme d’investigation.

Ce genre journalistique majeur devient apprécié des médias classiques étant donné qu’il n’est pas soumis à la rapidité et l’instantanéité. Bien au contraire, il exige une longue période d’exécution, parfois des mois ou des années. Bien que le développement du journalisme d’investigation soit un indice de la présence d’une marge de liberté de la presse, il demeure confronté à de nombreux obstacles en Irak, où les médias souffrent de certains handicaps matériels, professionnels et législatifs.

C’est ce qu’a révélé une étude menée par Dr Bushra Al-Hamdani sous le titre «Les obstacles du journalisme d’investigation en Iraq du point de vue des journalistes irakiens ». Les résultats de cette recherche ont été présentés lors de la troisième conférence scientifique « Vers une vision sur l’avenir pour construire un média responsable», organisée par la Faculté de l’information de l’université irakienne, en avril 2016, en partenariat avec le Réseau NIRIJ pour le journalisme d’investigation. Le corpus de cette recherche se composait des plus grands médias en Irak, à savoir les journaux papier « Zaman », « Mada », « Assabah » et «le Machrek ». La chercheure a choisi un échantillon de cinq journalistes représentant chaque média, ce qui équivaut à un total de 25 journalistes.

Dr Bushra Al-Hamdani a révélé dans cette étude que le journalisme d’investigation en Irak souffre de contraintes législatives qui bloquent le travail journalistique ainsi de la modestie de la marge de liberté et de l’absence de lois qui protègent les journalistes sur le terrain.

En outre, 80% des réponses ont confirmé que l’accès à l’information est extrêmement difficile à cause de l’absence de transparence des sources gouvernementales. Mais en même temps, 60% des journalistes d’investigation ont déclaré qu’ils ne sont pas valorisés comme ils le devraient au sein leur propre média. D’ailleurs, 12% seulement des répondants ont confirmé que la culture du journalisme d’investigation existe dans leurs organismes.

De même, la majorité des a signalé un manque de ressources financières nécessaires pour mener un travail d’investigation, notamment pour l’achat d’appareils électroniques comme les outils d’enregistrement en mode secret. En effet, 20% seulement de journalistes déclarent disposer du matériel nécessaire pour mener leur travail d’investigation.

Bien que la formation continue soit un maillon essentiel dans la carrière d’un journaliste, les d’investigation Irakiens souffrent, selon cette étude, de l’absence de formation à ce genre journalistique complexe. Seuls 12% des journalistes interviewés ont confirmé qu’ils avaient bénéficié d’une formation dans le cadre de cycles de formation organisés par des organisations internationales.

En ce qui concerne les sujets d’investigation traités par les médias irakiens, cette étude a mentionné notamment : le gaspillage de fonds publics, l’absence de justice, les défaillances des fonctionnaires publics et l’appel à l’activation du principe de l’imputabilité.

Le défi le plus grave au développement du journalisme d’investigation est résumé dans cette question posée par la recherche : comment pouvons-nous protéger le journaliste d’investigation des tentations de corruption, s’il souffre lui-même d’un faible salaire ?

Bien que cette recherche soit limitée à la scène journalistique irakienne, la majorité des pays arabes souffrent des mêmes obstacles qui entravent le développement ce genre journalistique, notamment au niveau du cadre législatif. En fait, la majorité des pays arabes ne disposent pas encore d’un cadre juridique garantissant la sécurité du journaliste d’investigation, son droit d’accès à l’information et à la protection de la confidentialité de ses sources.

Remarque: Cet article a été publié en premier temps dans la version arabe de AJO

Crédit Photo, Journalismeinvestigationhaiti

Print Friendly

Tags, , , ,

Send this to friend