Étude : La plupart des journaux européens font payer leurs contenus en ligne

juin 19, 2017 • Derniers articles, Economie des médias, Économie des Médias, Les infos du numérique, Modèles économiques • by

Selon, une étude de l’Institut Reuters pour l’étude du journalisme, la plupart des journaux européens ont adopté le système de paywall (C’est un système qui sert à bloquer tout ou partie de l’accès à un site web à l’aide d’un système de paiements) pour assurer leur fonctionnent alors que leurs revenus continuent de diminuer et la publicité numérique est orientée de plus en plus vers les grandes entreprises technologiques.

Les chercheurs ont constaté que 66% des journaux et près des trois quarts (71%) des journaux hebdomadaires et des magazines européens utilisaient un modèle de rémunération qui inclut le « freemium », le « metered paywall » ou le « hard paywall ». Par contre, la plupart des radiodiffuseurs et des sites web offrent un accès gratuit à leurs articles.

La fiche technique de Reuters Institute Pay Models in European News a analysé la diffusion des modèles de rémunération dans 171 grandes entreprises médiatiques, y compris les radiodiffuseurs, les sites web, les journaux et les magazines d’actualité dans six pays européens : Finlande, France, Allemagne, Italie, Pologne et Royaume-Uni.

Les conclusions principales :

  1. La plupart des journaux (66%) et près des trois quarts (71%) des journaux hebdomadaires et des magazines d’actualité utilisent un modèle de rémunération.
  2. Tous les diffuseurs offrent un accès gratuit à leurs articles en ligne. Cela inclut à la fois les diffuseurs du secteur privé et les médias de service public.
  3. Presque tous les médias en ligne «pure players» (97%) offrent un accès gratuit à leurs informations.
  4. Le prix moyen pour l’abonnement mensuel le moins cher disponible (dans les organisations qui exploitent un modèle payant) est de 13,64€ (£ 11,56). Les prix varient entre 2,10€ (£ 1,78) à 54,27 € (£ 46) par mois.
  5. Le prix moyen le plus élevé pour l’abonnement mensuel est celui du Royaume-Uni (22,26 € (18,87 £)) alors que celui le plus bas est celui de la Pologne (7,21 € (6,11 £)).

Les développements diffèrent d’un pays à l’autre:

  1. Une grande part des journaux et des magazines en Finlande (87%), en France (95%) et en Pologne (90%) ont adopté des modèles de rémunération.
  2. En revanche, en Italie et au Royaume-Uni, la majorité des journaux et des magazines de notre échantillon continuent à offrir un accès gratuit à leurs articles en ligne. En Allemagne aussi, près de la moitié (48%) des journaux et des hebdomadaires de notre échantillon offrent un accès gratuit.

Dr Alessio Cornia (auteur principal de cette étude), a déclaré: « Nous constatons que la plupart des journaux et des magazines d’information en Europe renoncent aux articles en ligne offerts gratuitement, bénéficient principalement de la publicité et attirent un éventail plus large de sources de revenus, y compris des modèles de paiement variés. Cependant, il est clair que d’autres types d’entreprises médiatiques, en particulier les radiodiffuseurs et les médias en ligne, continuent de rendre leur contenu d’actualité mis en ligne, disponible gratuitement.

Dr Annika Sehl, co-auteur de cette étude, a déclaré que « Les modèles payants sont particulièrement répandus dans des marchés comme celui de la Finlande, qui est dominée par un nombre limité d’opérateurs, et chez ceux qui ont des marchés publicitaires d’affichage en ligne très petits, comme en Pologne. Concernat les marchés les plus compétitifs avec des grosses tartes publicitaires, comme au Royaume-Uni, la plupart des contenus médiatiques en ligne sont encore disponibles gratuitement.

Dr Rasmus Kleis Nielsen, Directeur de la recherche, a confirmé qu’ »à mesure que le marché de la publicité d’affichage en ligne devient de plus en plus compétitif, il est encourageant de voir que des organisations médiatiques expérimentent de plus en plus de nouveaux modèles commerciaux pour assurer la consommation de leurs articles.

« Convaincre les gens de payer les articles en ligne est difficile et sera un processus lent, mais nous avons enregistré déjà des signes encourageants, des gens de toutes les tranches d’âge, y compris les jeunes utilisateurs des médias, qui sont disposés à payer pour des contenus de qualité et des services en ligne qu’ils trouvent précieux et utiles « , a affirmé Kleis Nielsen.

Remarque : Cette étude a été publié sur le site anglais de l’Observatoire Européen du Journalisme et traduit par Nouha Belaid

Crédit photo @Indian_Express

Print Friendly

Tags, , , , , , ,

Send this to friend