A propos de l’Observatoire

L’Observatoire Arabe du Journalisme (AJO) est une extension de l’Observatoire Européen du Journalisme (EJO). Il est supervisé par le Centre du Développement des Médias (MDC) à Tunis,  sous la responsabilité de Prof. Abdelkrim Hizaoui. Animation et édition par Nouha Belaid.

MDC a été fondé en 2014 par des universitaires et des professionnels des médias afin d’améliorer la qualité de productions journalistiques, faisant partie du droit du citoyen à l’information.

Quant à l’Observatoire Européen du Journalisme (EJO), il est composé de 15 établissements d’enseignement supérieur, se trouvant dans 11 pays européens. EJO traite ainsi différents sujets du domaine de journalisme, en 14 langues: albanais, tchèque, anglais, allemand, italien, letton, polonais, portugais, roumain, russe, serbe et ukrainien.

L’objectif de EJO est de présenter les résultats des recherches menées dans le domaine du journalisme dans les différents pays des diverses institutions membres du réseau EJO. Il cherche aussi à construire des ponts entre les différentes cultures afin de développer les pratiques journalistiques. Ce qui permettra d’améliorer la qualité du journalisme et de promouvoir la liberté de presse, en présentant des analyses sur le journalisme contemporain et les dernières recherches sur les médias, publiées par les centres de recherche et les établissements universitaires. Ainsi, AJO adopte la même ligne éditoriale afin de promouvoir les pratiques journalistiques dans les différents pays arabes.

En outre, AJO et EJO organisent périodiquement des conférences, ce qui présente une occasion pour les professionnels des médias, les chercheurs et les étudiants des écoles du journalisme, afin de se rencontrer et discuter les problèmes liés au domaine du journalisme.

Notons aussi que les membres du réseau EJO produisent des articles dans la langue de leur pays. Chaque membre choisit aussi en toute liberté les sujets liés aux domaines d’intérêt de son auditoire cible tandis que la version anglaise de l’observatoire cherche à présenter les différents pays représentés au sein de l’observatoire.

Par la suite, les lecteurs de l’Observatoire Arabe du le Journalisme (AJO) peuvent contribuer sur le domaine du journalisme dans le monde arabe. Les articles proposés par les journalistes et les universitaires en arabe ou en français, répondant aux normes professionnelles et à la qualité de l’écriture journalistique sont les bienvenues, sachant que AJO est un projet à but non lucratif.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires ne sont pas autorisés

Send this to friend