Quand le business model des médias s’adapte aux pratiques des publics

juillet 10, 2018 • Articles récents, Derniers articles, Economie des médias, Économie des Médias, Modèles économiques • by

Crédit photo @diplomeo

Définie comme étant l’alliance entre les secteurs de divertissement, des médias, des technologies et des télécommunications, la convergence médiatique a participé à réinventer le business model des médias à l’ère des nouvelles technologies. Ceci est bel et bien confirmé dans le rapport « Perspectives from the Global Entertainment & Media Outlook 2018–2022 Trendingnow: convergence, connections and trust » (Perspectives tirées du Global Entertainment & Media Outlook 2018-2022 Tendances actuelles: convergence, connexions et confiance) publié par le cabinet d’audit français PricewaterhouseCoopers (PWC).

En termes de publicité, les dépenses mondiales en marketing ont augmenté notamment en ce qui concerne les publicités en ligne.  Google et de Facebook continuent d’ailleurs de recueillir la part du lion du marché de la publicité numérique aux Etats Unis, soit environ 57%. L’une des conséquences de cette dynamique est que les éditeurs numériques qui ont été les «chouchous » de l’industrie il y a quelques années à savoir BuzzFeed, Vice, Mashable et bien d’autres, ont eu du mal à atteindre des objectifs de ventes auparavant réalisables.

En matière de publicité télévisée, de nombreux produits commerciaux ont été introduits dans des émissions en Prime Time, ce qui a poussé les spectateurs à fuir le visionnage des vidéos linéaires soutenues par la publicité. Les chaines télévisées ont essayé ainsi de réduire leur charge publicitaire et ont proposé à leurs publics d’autres formats publicitaires. Par exemple, en février 2018, NBC Universal a annoncé qu’il prévoyait de réduire de 10% le temps de publicité de ses émissions en Prime Time.

De leurs côtés, les consommateurs des médias se sont habitués à éviter la publicité en utilisant des outils de blocage des publicités, en ignorant les publicités, en accélérant la diffusion des annonces, ou en faisant simplement autre chose pendant la diffusion des passages publicitaires.

Quant aux acteurs du monde du marketing, ils ont choisi désormais des business model directement destinés aux consommateurs et ont développé des capacités de marketing direct, de commerce électronique et de médias.

Ce rapport confirme également la croissance de la consommation du streaming vidéo On Demand (SVOD) et de l’abonnement OTT. Que ce soit Netflix ou Amazon Prime, les ports NBC Gold Cycling Pass ou NBA League Pass, HBO Now, Hulu ou CBS All Access, les abonnements SVOD et OTT sont l’une des composantes les plus dynamiques de l’écosystème vidéo. Leurs contenus ne contiennent pas de publicité.

Il est clair ainsi que les business model des médias ont changé vu que les pratiques des consommateurs ne sont plus les mêmes, en présence de nouveaux supports de consommation et de nombreux opportunités.

Print Friendly, PDF & Email

Tags,

Send this to a friend