Représentation de la femme dans la télévision tunisienne : division « genrée » et prédominance masculine

décembre 14, 2017 • Articles courts, Articles récents, Derniers articles, Ethique et Qualité • by

« La place et la représentation des femmes dans les fictions télévisuelles tunisiennes souffrent d’une une division classique et « genrée » des tâches dans la création des œuvres de fiction avec une prédominance masculine dans les tâches de haute technicité », tel était un des principaux résultats d’une étude élaborée par la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle tunisienne (HAICA) sur la «La place et la représentation des femmes dans les fictions télévisuelles tunisiennes » .

L’étude s’est fixée pour objectif de dégager les clichés et les stéréotypes basés sur le genre en vue de sensibiliser les professionnels du cinéma (producteurs, scénaristes et réalisateurs) au rôle des médias dans la production des valeurs et dans la construction de l’imaginaire collectif de la société.

Principaux résultats :

– Personnages principaux et secondaires récurrents : la représentativité des hommes et des femmes dans les fictions télévisuelles tunisiennes a été relativement équilibrée : Le pourcentage des hommes en premier et second rôle est de 59% face à 41% pour les femmes.

– Personnage principaux et secondaires récurrents selon la catégorie d’âge et par genre : entre les 13 et 40 ans , la femme a toujours occupé plus d’espace dans les fictions télévisuelles. Cependant, et à partit des 50 ans, les femmes sont moins présentes que les hommes qui occupent plus de 30% de l’espace face à 10% pour les femmes.

– Etat civil des personnages principaux et récurrents dans : En ce qui concerne l’état civil des personnages les taux ont varié d’un état à un autre, pour les célibataires, on trouve 39% hommes face à 35% femmes. Pour les mariés, l’étude a recensé près de 40% de personnages hommes face à près de 30% de femmes. Quand il s’agit des personnages divorcés, veufs et en couple hors mariage, les pourcentages sont en la faveur des femmes.

– Secteurs d’activité et catégories socioprofessionnelles : En ce qui concerne les secteurs d’activité et catégories socioprofessionnelles, les femmes sont plus présentes (20%) dans les professions intellectuelles et scientifiques que les hommes dont le pourcentage n’a pas dépassé les 14%. Les femmes sont aussi mieux représentées dans les catégories élèves et étudiants (16%) face à 5% seulement pour les hommes. Les hommes sont plutôt plus présents quand il s’agit d’activités répréhensibles (16%) ou de dirigeants et cadres supérieurs (16%) face à 8% seulement pour les femmes. Cependant, pour les postes de responsabilité, ces derniers ont été partagées presque 50/50 entre les deux sexes.

L’étude s’est appuyée sur une analyse empirique basée sur six paramètres principaux : la description générale du programme, la qualification différentielle du personnage, l’analyse des profils des personnages par séquences, la position des personnages dans le schéma actanciel, les valeurs perceptibles des personnages, le relevé et analyse des stéréotypes et contre-stéréotypes et le relevé et répartition du lexique offensant les femmes.

Elle a été élaborée dans le cadre d’un partenariat entre la haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle en Tunisie (HAICA) et le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de la fédération Wallonie-Bruxelles.

Print Friendly, PDF & Email

Tags, ,

Send this to friend